L'Affaire Capucine

Pour aller sur son site internet, cliquez sur : Affaire Capucine


                                 Le nouvel album de L’affaire Capucine


Télécharger
Dossier de presse
DOSSIER DE PRESSE L'AFFAIRE CAPUCINE - L
Document Adobe Acrobat 2.7 MB
Télécharger
Présentation 2015
PRESENTATION 2015 L'AFFAIRE CAPUCINE - L
Document Adobe Acrobat 2.5 MB



l'Affaire Capucine :

Membres:

Aurélie Laurence (Piano / chant)

Lucile Louis (Violoncelle)

Franck Dunas (Guitare, métalophone, clarinette, bric et broc)

l'Affaire Capucine :

Entre rythmes mutins et sensibles, dans une ambiance de cirque, de bric et de broc et de pianos en carton, cette Mary Poppin's des temps modernes de la chanson française semble, après un voyage au dessus des toits de la ville, être tombée dans un univers onirique et intimiste proche de celui de Tim Burton. ​Avec ce projet, la chanteuse a été rapidement remarquée puisqu’elle a été invitée aux Rencontres d'Astaffort (Francis Cabrel).

Un premier album, « La belle affaire »  est disponible depuis Mai 2013  ... ​Sur scène, L'Affaire Capucine se promène en trio. Autour des doigts pianotants d'Aurélie, Lucile Louis rôde au violoncelle avec Franck Dunas, à la guitare, clarinette, et percus (Un Franckorchestron!).​

​Une affaire à suivre, et dont vous entendrez sûrement parler!​



L'univers enchanté de L'Affaire Capucine

NR du 15/12/2014
Aurélie, de L'Affaire Capucine, conteuse drôle et sensible. - Aurélie, de L'Affaire Capucine, conteuse drôle et sensible. 
Aurélie, de L'Affaire Capucine, conteuse drôle et sensible.

L’Affaire Capucine, c’est elle : Aurélie, auteur-compositeur-interprète. La Tourangelle est partie vivre à la campagne à Loches. Une cité qui l’inspire.


Capucine est un prénom rond et malicieux qui lui irait comme un gant. Mais ce n'est pas celui de la chanteuse de L'Affaire Capucine, dont le premier album a vu le jour au printemps 2013. « Il fallait que je trouve un nom à mon nouveau projet, j'ai repris le prénom d'une de mes chansons " Capucine et le clown qui pleure " », raconte Aurélie, auteur-compositeur-interprète de 33 ans.

Aux Rencontres d'Astaffort

Aurélie n'est pas une inconnue dans le paysage artistique tourangeau. Avant de se lancer dans cette aventure personnelle, la chanteuse a joué pendant une dizaine d'années avec le groupe Popup (Franck Dunas). Une belle expérience, « même si ce n'était pas mes chansons. »
Des textes, elle en avait pourtant sous le manteau, qu'elle n'osait pas dévoiler. « Je manquais de confiance en moi. C'est grâce aux Rencontres d'Astaffort que j'ai décidé de me lancer. » Après ce stage parrainé par Francis Cabrel, où elle côtoie de nombreux auteurs, Aurélie est reboostée et bien décidée à faire vivre ses jolies chansons avec un univers très particulier. « J'aime bien raconter des histoires, je vais chercher des références dans le cinéma, comme avec le film " Eternal sunshine of the spotless mind ", dans la photo, le cirque… » Son premier album, « La Belle Affaire » a vu le jour grâce à la mobilisation des internautes. Sur un site de financement participatif, elle a réuni 5.000 €. « Les choses sont parties très vite après la sortie de l'album, nous avons fait de jolies scènes. Les communes d'Indre-et-Loire nous ont beaucoup soutenus… » Ces derniers mois, Aurélie a fait la tournée des Zénith des Bodin's, en première partie, a joué à Monts avec l'une de ses idoles – « Klo Pelgag, une Québécoise, je l'adore ! » –, tourné son premier clip au musée des Beaux-arts de Tours.
Celle qu'on compare souvent à Thomas Fersen ne veut pas en rester là. Un deuxième album (« Le Cercle ») est en préparation, et sortira début 2015. Après, l'ancienne éducatrice spécialisée repartira sur les routes pour faire découvrir ses nouveaux morceaux. Toujours avec le sourire, et surtout « de la bienveillance ».

Prochains concerts : le 24 janvier au Théâtre de l'Ecluse (Le Mans) ; le 7 février, concert-rencontre à la médiathèque de Joué-lès-Tours.